Délégationdu Loiret

Journée des pauvres

Partage d’un temps de fraternité

À l’occasion de la Journée mondiale des pauvres, en novembre dernier, quelques membres de l’équipe d’Orléans-Centre ont ensemble partagé leurs réflexions autour d’une phrase du pape : « Les pauvres nous sauvent parce qu’ils nous permettent de rencontrer le visage de Jésus-Christ ». Un repas fraternel a clôturé la rencontre.

Partage d'un temps de fraternité

Elles étaient huit personnes, le mercredi 27 novembre, à partager un temps pour la Journée mondiale des pauvres voulue par le pape François. Elles se connaissent déjà grâce au groupe Tricot de l’équipe d’Orléans-Centre, mais surtout depuis les cinq jours passés à Lourdes, au mois d’août 2019 durant lesquels elles ont découvert la vie de Bernadette. Alors cela parait simple de se retrouver autour d’une phrase du pape : « Les pauvres nous sauvent parce qu’ils nous permettent de rencontrer le visage de Jésus-Christ ».

Les expressions de chacun ont fusé : Les pauvres dégagent une émotion, ils espèrent une main tendue pas une somme d’argent. Les pauvres ont besoin qu’on les considère d’égal à égal. Ne pas leur donner mais offrir et partager avec eux.

Les mots ont eu toute leur importance : Les pauvres ont envie de parler sans être jugés. Des gestes simples sont difficiles à faire pour certaines personnes : un sourire, un bonjour, un regard. Rencontrer l’autre, différent de soi, c’est donner du bonheur et en recevoir. Dans notre expérience de rencontre des pauvres, on peut aujourd’hui se poser la question de l’inattendu de Dieu.

La rencontre s’est terminée par un repas partagé et en se quittant, les personnes ont décidé de se retrouver une fois par mois autour d’un déjeuner à la maison Saint-Joseph.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne